Zappa, les mots bruyants...

Il n'y a pas d'entreprise plus périlleuse (...) qu'être une mère (Richard Nixon). What's the Fuck, anyway ? (Frank Zappa)

07 septembre 2006

Une virée du côté de Beverly Hills

coupe_afro

"Pourquoi bouge-t-on trop lentement ?
Nous as-tu vu, Oncle Remus ?
On à l'air plutôt chic dans nos fringues.
Sauf quand on nous arrose à la lance.
Ce n'est pas grave si, dans la journée
Ils vous envoient un giclée.
A part en hiver quand il fait froid.
Ca fait mal quand on se prend ça dans le nez.
Gardez le nez sur la meule, ils disent.
Cela nous rachètera-t-il, Oncle Remus ?
Je n'en peux plus d'attendre que pousse ma coupe afro ?
A la maison, je balancerai mes fringues de dingues.
Je me paierai une virée du côté de Beverly Hills.
Juste avant l'aube.
Et je renverserai les nains de jardin 
Sur les pelouses des riches
.
Et avant qu'ils ne se lèvent,
je serai parti.
Leurs nains, le nez dans la rosée."

(FZ - Uncle Remus - Apostrophe' - 1974)

21206639_p
Black Napkins

Posté par toutunfromage à 12:00 - Frank Zappa - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    merci

    j'écoute zappa depuis des années mais toutes la subtilité des paroles m'échappe, je ne maitrise qu'un anglais de Lycée bien médiocre.
    C'est super ces traductions ! !


    ps = en ce moment je suis dingue de FZ=OZ, et le dernier album de son fils a l'air vraiment bien, allez écouter des extraits sur le site officiel.

    reps= ça fait du bien de voir que je ne suis pas seul à aimer "cette musique de dingue"

    Posté par , 07 septembre 2006 à 19:15

Poster un commentaire