Zappa, les mots bruyants...

Il n'y a pas d'entreprise plus périlleuse (...) qu'être une mère (Richard Nixon). What's the Fuck, anyway ? (Frank Zappa)

23 novembre 2005

Très groovy

fz_0011

"Si vous voulez apprendre à jouer de la guitare, écoutez Wes Montgomery. Vous pouvez aussi chercher un disque de Cecil Taylor pour apprendre le piano. Vous devez également chercher à vous procurer les oeuvre complètes de Anton Webern (...) Ensuite, Pierre Boulez dirigeant sa propre composition : "Le Marteau sans Maître". Puis les concertos pour piano de Bartok, qui sont tous les trois très groovy (...) Achetez également tout ce que vous pouvez trouver d'Igor Stravinsky, et dansez dessus, spécialement "L'Histoire du Soldat" et le ballet "Agon", qui est une très belle chose."

(FZ - Rock & Folk - 1982)

21206639_p
Black Napkins

Posté par toutunfromage à 18:55 - Frank Zappa - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Un univers musical si merveilleux !

    J'aime cet univers musical si pertient. Il pousse à la recherche, car, comme le disait Francis Bacon à propos de la peinture : "il reste plus de choses à découvrir que de choses déjà réalisées". Cette citation s'applique également à la musique. Et comme dans toutes formes d'Art, la découverte passe par celle de ce qui a été réalisé pour pouvoir devenir celle du présent.
    Ha..."Le marteau sans maître" de Pierre Boulez, mais aussi, quelques trois ans avant, "Jalons" de Iannis Xenakis qui, comme son titre l'indique, à posé les bases de la musicale contemporaine en autorisant la vraie recherche !

    Posté par Jean, 06 mai 2006 à 11:53

Poster un commentaire