Zappa, les mots bruyants...

Il n'y a pas d'entreprise plus périlleuse (...) qu'être une mère (Richard Nixon). What's the Fuck, anyway ? (Frank Zappa)

18 novembre 2005

L'impact Presley

presley

"L'impact de Presley, la façon dont il remuait et chantait, était si sexuelle qu'il consistait une grande menace pour les gosses de l'époque, et il fut contraint de chanter des choses qui inversaient les rôles sexuels, en devenant passif, comme "Love Me Tender" ou "Any Way You Want Me To Be". La dessus, les Beatles arrivèrent avec leur air si propre et si inoffensif qu'on leur a permis de chanter des chansons où l'homme dominait la femme. Leurs allusions sexuelles étaient verbales et subtiles. Puis vinrent les cheveux longs avec les premiers jours de la Beatlemania. Un type qui avait les cheveux longs avait environ trois fois plus de chance de se taper une fille que celui qui avait les cheveux courts..."

(FZ - 50s Teenagers & 50s Rock - Evergreen - 1970)

21206639_p
Black Napkins

Posté par toutunfromage à 18:00 - Frank Zappa - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire